12/12/2012

Trousses de secours et matériel médical par Rammstein et collectif




" La santé est un domaine que l'on ne doit pas négliger. Disposer d’une trousse de secours est un minimum. "



Une trousse de premiers soins comprendra obligatoirement :
     (la liste n’est pas exhaustive)
  • - des pansements,
  • - des bandages,
  • - des compresses stériles,
  • - des gants en latex,
  • - une couverture de survie…
Bref, les articles basiques que l’on trouve dans la trousse de premiers soins d’un véhicule par exemple. Pour tout ce qui sort du contexte des premiers secours, nous disposons en temps normaux de services de santé performants et rapides : médecins, hôpitaux, ambulances, etc.

Mais en temps de crise, si ces services viennent à manquer pour X raison ? Si les pharmacies sont pillées ? Sans envisager non plus le pire, comment se soigner si, par un mauvais coup du destin (chômage, marginalisation…), on en vient à ne plus avoir de couverture médicale ou d’argent pour payer ses soins ?

En pareilles circonstances, il peut être judicieux d’avoir chez soi quelques médicaments et matériels polyvalents, disponibles sans ordonnance et à même de traiter les affections les plus courantes.

La pharmacie survivaliste comportera ainsi :

- Des comprimés contre la douleur, comme l’IBUPROFEN 400 ou du Paracéamol.

- Divers médicaments et produits paramédicaux disponibles sans ordonnance : Aspirine, Lactéol fort, Arnica, Spasfon, Dyspagon, Bétadine, sérum physiologique, vitamine C, Synthol, alcool à 90°, eau oxygénée, Mercurochrome…

- Un désinfectant cutané, comme le Cutasept ou le Kodan, afin de nettoyer une plaie ouverte.

- Un désinfectant cutané susceptible d’être utilisé sur des plaies plus profondes, comme la teinture d’iode.

- Un anesthésique local, comme par exemple une solution à 2% de Procain, utilisable lors de petites interventions chirurgicales. 

Il existe également des solutions à 1% de Lidocain, voire à 4% (Xylocain). 
 Certains traitements contre les hémorroïdes contiennent de la Lidocain et peuvent être utilisés comme anesthésiants cutanés. 
Une solution de Xylocain à 4% est souvent injectée lors des interventions dentaires (du moins en Allemagne). 
En disposer permet donc d’envisager plus sereinement un arrachage de dent artisanal. 
Xavier Maniguet, un médecin spécialiste de la survie et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, rapporte qu’il est possible d’effectuer une opération de l’appendicite sous anesthésie locale à la Xylocain.

- Des seringues et des aiguilles de différents formats.

- Des scalpels de différents formats, les standards étant les numéros 10, 11 et 15.

- Du matériel de suture chirurgical, si possible se résorbant, comme le Prolene, le Catgut 4/0, le Vicryl 4/0 ou le Dexon. 

Si vraiment vous vivez en ermite dans un endroit éloigné de toute civilisation digne de ce nom, il vous reste les matériaux traditionnels utilisés jusqu’au 19e siècle avec des résultats aléatoires : le crin de cheval et le fil de soie ! 
Ce dernier peut rester très longtemps dans une plaie sans provoquer de problème.

- Du matériel de plâtrage, soit tout prêt (bandes plâtrées), soit improvisé (des bandages et du plâtre de Paris). Des attelles gonflables peuvent également faire l'affaire sur une courte période.

- Des instruments chirurgicaux divers : pincettes, clamps, ciseaux. Prévoir également du matériel dentaire (voir le fil dédié) : il y a encore quelques siècles, une rage de dent pouvait tourner en condamnation à mort !

- Un stérilisateur de fortune, constitué d’une cocotte minute et d’un contenant en inox pour le matériel à stériliser. Normalement, avec une température de 134-138°C et une pression de 2,2 bars pendant 3-4 minutes, aucun germe ne survit.

- Du matériel de diagnostique basique : stéthoscope, tensiomètre, bâtonnets, miroir dentaire…

Tout ce matériel peut s’acheter d’occasion sur des sites d’enchères, ou neuf sur des sites spécialisés (www.sofamed.com). Les médicaments se trouvent sur les sites des pharmacies en lignes (très populaires en Allemagne).

Les photos suivantes vous présentent une partie de mon matériel médical :

 



 
L'investissement investi dans ce matériel, hors médicaments, s'élève à moins de 150 euros. Le tout reste assez compact.

Un paramètre à ne pas négliger : ce matériel pourra également servir à un médecin, un vétérinaire, un dentiste, un psychiatre, un étudiant en médecine, ou un infirmier, pour vous soigner vous, ou un de vos proches. Expérimentez au maximum, mais si vous vous apercevez que vous n’êtes décidément pas doué pour la suture, n’en jetez pas pour autant votre matériel !

Je ne parle pas des soins par les plantes, car d’une part beaucoup d’entre nous sont citadins et donc éloignés de toute source potentielle de plantes médicinales, et d’autres part le malheur n’attend pas la belle saison pour frapper le pauvre survivaliste. En clair : si votre remède est saisonnier, il y a de grosses choses pour que ce ne soit pas la saison quand vous en avez le plus besoin… Toutefois quelques herbes médicinales correctement conservées peuvent venir enrichir la liste ci-dessus, sans compter la documentation dédiée.

Quelques conseils pour conclure :

- Ne faites pas n’importe quoi si une urgence se présente ! Informez d’abord les services de secours. Si votre situation est telle qu’aucun espoir n’est à attendre de ce côté-là, alors tenter le coup, mais soyez prêt à en subir les conséquences !

- Informez-vous le plus possible sur les premiers soins, la médecine et les interventions chirurgicales. Il existe de nombreuses formations et de nombreux ouvrages pour cela.

- Contrôlez la date de péremption de vos médicaments. Un médicament périmé est potentiellement dangereux.

- L’automédication est dangereuse : en temps normal, consultez et / ou demandez toujours l’avis d’un médecin ou d’un professionnel.

- Avant d’importez des USA des médicaments douteux achetés sur internet, expliquez à votre médecin ou votre pharmacien votre problème : il pourra peut-être vous aider. Mieux vos essuyer le refus de son médecin que de s’intoxiquer avec des médicaments made in China frelatés !

- Lisez attentivement la notice de vos médicaments, et notamment les contre-indications. Ne dépassez pas les doses maximales prescrites.


Si vous avez des remarques, n’hésitez pas ! Je précise que je n’ai aucune formation médicale, hormis une formation aux premiers soins. Ce fil de discussion a seulement pour objectif de vous sensibiliser à la problématique de la santé en période de crise.



 Rammstein

Pharmacie de secours ....    par seth


 
Kit de soins et d'urgence adapté à la taille de ma famille (2 adultes et 4 enfants)et à notre région
ce contenu et les indications n'engagent que moi et sont à envisager dans un contexte de crise ou les secours normaux seront deficients.

Par soucis de simplicité je vais regrouper le matériel par items

- Saignements :
pansement compressif (garrot si corps etranger dans la plaie ou autre urgence à traiter,attention banni du nouveau programme secouriste )

- Plaie :
   regroupé dans un sac ziploc



  • bétadine rouge (savon),bétadine jaune (désinfectant) en dosettes car les flacons sont périmés 15 jours après ouverture.
  • désinfectant hibidil (si allergie à l'iode)
  • des compresses stériles
  • de l'adhesif
  • des pansements pre-decoupés (bobo des enfants...)

Nb:pour rappel le nettoyage d'une plaie se fait en 4 phases:

  • savonnage pour nettoyer,
  • rinçage à l'eau,
  • séchage avec compresses sèches 
  • puis application du désinfectant et couverture de la plaie.
A noter l'alcool ne tue pas les germes il les empêchent juste de se multiplier.
par contre l'alcool enflammé sur les instruments peut- être utile...


- Coupures profondes: 

   dans un ziplock
  • des gants steriles et d'autres non stériles
  • des sutures non résorbables avec aiguille courbe
  • porte aiguille(outil pour pincer l'aiguille,car dur dur avec les doigts et pas stérile)
  • des steri-strip pour les petites coupures
  • de la super glue dans un pot à urine stérile(super le pot à urine comme contenant stérile et étanche,allumettes par exemple)
  • des épingles à nourrice
 Pour apprendre à suturer,le seul test que je trouve fiable(hormis la réalité) recoudre de la couenne préalablement entaillée...
Avant la suture bien désinfecter la plaie(heu ..pas la couenne pour ceux qui suivaient pas....)

- Fractures / entorses:

  • élastoplast qui permet de faire un strapping ou de maintenir une attelle en place en cas de fracture.
  • anti-inflammatoire en gel ou pommade
- Brulures :
  • biafine (brulures solaires)
  • tulle gras (brulures plus importantes)

- Matériel divers :

  • bandes autoadhesive
  • pinces à épiler (grande et petite)
  • ciseaux chirurgicaux et à iridectomie(petit ciseau)
  • porte - lame (+ lames de bistouri x50)
  • petite curette pour les corps étrangers
  • des aiguilles
  • des seringues(2x5ml,2x10ml et 2x20ml)
  • des ziplock en plus

- médicaments injectables :
    dans un ziplock avec:

  • les seringues
  • de la xylocaine 1% 20ml
  • acupan (antalgique puissant injectable,très utile et ma femme fait des coliques néphrétiques...)

- Médocs normaux :
dans un petit ziplock

  • loperamide/imodium = diarrhées
  • motilium = nausées vomissements
  • spasfon = douleurs viscères
  • ibuprofene,paracetamol,propofan = douleurs
  • antalyre = collyre apaisant
  • arnica granules
  • arnica gel = bobo enfants
  • amoxicilline et cefaperos= antibiotiques
  • cinq/cinq = lotion antimoustique
Je pense de tête n'avoir rien oublié (je suis au travail) manque des pastilles micro-pure car périmées...

seth



Liste non exhaustive de matériels et de médicaments pour treck ,longue randonnée ...par Mariner


" J'ai là fait une liste non exhaustive de matériels et de médicaments pouvant prévenir des principaux maux que l'on peut rencontrer dans une longue randonnée, un trek.."
 
N'importe qui pourrait très bien avoir ça chez soi dans sa boîte ou son armoire à pharmacie.
Et pour les plus prévoyant (les survivalistes), dans son BOB (bug out bag ou sac de fuite).

Matériel divers:
- 1 tube de crème solaire
- 2 tubes de baume à lèvre
- des plaquettes d'aspirine à croquer (donc pas besoin d'eau)
- 1 pince à épiler
- 5 kit de suture (l'aiguile et le fils)
- 1 scalpel
- 1 petit ciseau
- des vitamines
- 1 aspivenin
- 1 désinfectant
- 1 antiseptique
- du sparadra
- des pansements de divers tailles
- des tulles gras (pour les brûlures)
- des stéristrips (l'alternative aux points de suture.. Very Happy mais attention a ne plus bouger)
- gaze
- bande de contention
- plusieurs paires de gants stériles
- double-peau, il me semble que les compeed en sont!



Médicaments: maux (exemple de médoc)
- pour nausée (motilium)
- anti-inflammatoire
- antidiahhérique (lopéramide)
- problèmes intestinaux (immodium, ercéfluril)
- anti-douleur (paracétamol)
- maux d'estomac (maloox, spasfon, bicarbonate)
- insectes (ascabiol, zirtec (répulsif))
- antihistaminique (cortisone, pour les allergies et l'urticaires)
- entorse (nilfluril, kétum et repos!!!)
- coups de soleil (biafine, pour ceux qui n'ont pas mis la crème solaire!)
- antialgique (doliprane, fièvre et douleur, à préciser)
- antipaludéen (lariam, halfan)
- antiseptique occulaire (sterdex, collyre en dosette indiv, c'est quand on se coupe le globe occulaire avec une simple feuille... l'accident débile mais qui arrive)
- antispasmodique (phoroglucynol)

Vaccin: (durée d'action dans l'organisme) (les méthodes de conservation sont à préciser)
- hépatite A (10 ans), B (5 ans)
- tétanos, polio (10 ans)
- fièvre jaune (10 ans)
- méningite A+C (4 ans)
- typhoïde (3 ans) au début, j'avais confondu avec tyroïde, donc pour ceux qui voulaient visiter Tchernobyl.. non, il n'y a pas de vaccin! Very Happy
- rage (3 ans)
- choléra (10 ans)
- diphtérie
- poliomyélite


Mariner


La suite sur le forum...
http://www.le-projet-olduvai.com/t1457-matos-la-pharmacie-de-survie

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire